Juan Carlos Rustarazo

Un homme de création et de passion.

 

Très tôt, JCR découvre la luminosité et la puissance du cristal. Il devient vite fasciné par le travail de cette matière lorsque son Père maître verrier et son Oncle tailleur de cristal l’introduisent a ce monde magique.

 

 

Né en France, ses origines espagnoles l’influencent énormément et sa double culture française et espagnole favorise son ouverture d’esprit mais aussi une forte tolérance… atout indéniable, confie-t-il aujourd’hui avec conviction. Il se souvient notamment des week-ends passés à  regarder travailler le verre, des amis italiens et espagnols de son père.

 

 

A l’âge de 13 ans, sa famille quitte le Nord pour la Normandie. A 17 ans, il obtient  un diplôme d’ébéniste puis travaille au sein de l’entreprise de la Bresle, vallée de prédilection de l’industrie verrière.

 

Outre le travail du verre pour le secteur de la parfumerie, Juan Carlos y découvre aussi  l’univers de l’automobile.

 

C’est dans cette entreprise qu’il rencontre Monsieur Robert Granai et découvre pour la première fois le véritable sens du mot « création » en apprenant à matérialiser les idées du célèbre sculpteur de la Maison Guerlain.

 

Ce qui le fascine? Le cheminement de la création. Impressionné par le charisme de Robert Granai, mais aussi sa modestie, Juan Carlos devient en l’espace de quelques mois la personne dédiée à la matérialisation des idées transmises par le sculpteur.

 

En 1990, il a l’opportunité de rejoindre, à Paris, Monsieur Pierre Dinand réputé pour son esprit très créatif dans l’univers de la parfumerie. Cette opportunité va être pour lui un véritable tremplin.

 

 

Il fréquente assidûment le Conservatoire de sculpture Maurice Ravel, ce qui va lui permettre de découvrir d’autres matières et d’échanger ses idées avec d’autres passionnés.

 

Très vite, Juan Carlos va pouvoir dépasser le travail d’interprétation pour se consacrer à la création. Pierre Dinand, convaincu du potentiel de Juan Carlos, lui laisse de  plus en plus d’autonomie …

 

Il représente notamment les Ateliers Dinand en Amérique latine et en Espagne en 1995 où la société développe de nombreux projets.

 

Lorsque Pierre Dinand quitte les Ateliers Dinand, Juan Carlos devient  alors Directeur de

Création de l’agence. Il concentre alors son travail sur les concepts, les ambiances, des nouvelles lignes créatives avec la volonté de rester fidèle à sa vision de la création.

 

Il définit les axes créatifs, assure le suivi artistique et technique des contrats avec les Maisons de Couture et les marques. Il s’occupe également  du développement en présentant tous les projets de l’agence: Dolce & Gabana, Tiffany, Valentino, Lagerfeld et bien d’autres.

 

En 1999, il décide de créer sa propre Agence de Création - Dome -  au sein de laquelle il va pouvoir développer, son approche et retrouver le temps de dessiner, et de travailler la matière …

 

Juan Carlos est profondément convaincu que la création implique en effet une approche globale et que la réalisation d’une création répond aux exigences de la marque, mais aussi à sa philosophie

 

et à son éthique quelque soit l’importance du projet, c’est essentiel pour Juan Carlos.

Sa devise ? « La création n’est pas un acte isolé, elle s’inscrit toujours dans une logique qui fait appel à la sensibilité du créatif, à son interprétation du monde et à sa mémoire ».

 

Pour Juan Carlos, le créatif est en effet celui dont la sensibilité va chercher au plus profond de son être des éléments très divers, parfois récents, souvent enfouis, toujours présents dans la mémoire, pour les assembler et les faire renaître sous une autre forme comme par magie, magie de la matière, de ses alliances harmonieuses qui éveillera tous nos sens …

 

 

Aujourd’hui, Juan Carlos, qui n’a jamais cessé de créer avec passion, vous présente avec plaisir et émotion sa dernière réalisation.

 

Vous allez découvrir son univers intime au travers de cette sculpture versatile qu’il signe pour la première fois de son nom : Juan Carlos Rustarazo Création Exclusive.

 

 

 

                                                                                               Lucia Hinz